Accueil agenda

Trenet, le revenant / Brassens, la mauvaise herbe

Deux troubadours occitans pour un diptyque joyeusement macabre 

En raison des dernières mesures gouvernementales, nous vous informons que les horaires et tarifs des spectacles initialement prévus ont été modifiés, pour permettre à toutes et à tous de respecter le couvre-feu. Nous sommes notamment contraints de séparer le spectacle en deux.

 

Tarifs

Pour les 2 spectacles, le même jour :

Plein 18 € / Réduit 12€ / Solidaire 5€

Pour 1 spectacle (Trenet ou Brassens) :

Plein 13€ / Réduit 10€ / Solidaire 5€

 

Les spectacles se termineront à 20h pour chaque date, sauf à 20h15 le vendredi 27. Voici le nouveau programme des représentations :

 

Vendredi 6 novembre

18h30 Trenet, le revenant

 

Dimanche 8 novembre

16h Trenet, le revenant /  18h Brassens, la mauvaise herbe

 

Jeudi 26 novembre

18h30 Brassens, la mauvaise herbe

 

Vendredi 27 novembre

17h30 Trenet, le revenant / 18h45 Brassens, la mauvaise herbe 

 

Dimanche 29 novembre :

16h Trenet, le revenant

« J'n’ai pas aimé ma mère, j’n'ai pas aimé mon sort. J’n ’ai pas aimé la guerre, j’n’ai pas aimé la mort ». - Charles Trenet, La folle complainte, 1945

Deux troubadours occitans...

Savez-vous que Trenet et Brassens avaient été considérés comme délinquants juvéniles, pour cela contraints à un exil parisien ? L'un et l'autre en effet, comme des héros de contes, ont fait une grosse bêtise qui les force à quitter leur berceau, à s'arracher à la terre parfois lourdes de racines et à la surveillance.

Dans leur adolescence, Georges a volé, Charles à 16 ans et a été surpris nu dans un jardin en plein jeu érotique déguisé en fantôme. Chacun d’eux connaîtra l’opprobre, le jugement porté sur sa « délinquance ». Mais l'un et l'autre ont trouvé (pour notre plus grand bonheur !) le salut dans l'art de la chanson. Car - mauvaise ou bonne réputation -, leur talent sera couronné au-delà du jugement moral ordinaire.

Ces deux immenses artistes ont grandi en Languedoc, région des troubadours, seule à porter le nom d'une langue. L’un et l’autre pétris de sardanes et tarentelles autant que de jazz, le plus jeune est né il y a 100 ans, son aîné (qu’il admirait) mort il y en a 20. Leur œuvre durant, l’un se dira voyou, l’autre vagabond.

Que vivent Brassens et Trenet, par nos chants approfondissant leurs œuvres ou les sauvant de l'oublie ! Jouant les bons fantômes et burlesques personnels médicaux ou de pompes funèbres métaphysico-comique, les 11 artistes interprètent, arrangent, mettent en scène et en son à leur guise l'héritage de ces foisonnant créateurs de chansons. On se croirait par moment Shakespeare avec ses clowns fossoyeurs.

...Pour un diptyque joyeusement macabre

Les chansons sont-elles si éternelles qu’on le dit ? Eh bien non! Si on ne les chante plus, elles meurent. Si on ne revient les hanter ou chanter, elles se figent. Le Hall de la chanson, qui est l’unique centre national du patrimoine de la chanson comprenant depuis 2018 une école supérieure (le TÉC), a pour mission de redonner vie aux répertoires de la chanson en les élevant à leur nature d’œuvres d’art. Cette fois-ci, Serge Hureau & Olivier Hussenet proposent de rappeler les répertoires de Trenet et de Brassens à nos admirations.

Toutes les générations seront-elles, un jour ou l’autre, en mesure d’estimer à sa juste valeur la poésie faussement naïve de Trenet, qui cache plus profond qu’on ne croit entendre ? Seront-elles assez curieuses et courageuses pour admettre la virulence des messages de Brassens ? Telle est la question.

Le Hall de la chanson veut aussi faire voir ces deux très grands artistes sans les désamorcer, sous les traits des jeunes voyous qu’ils ont été – et qui choqueraient encore nos bien-pensants conforts. Vagabond pour Trenet, anarchiste pour Brassens, ils ont tous deux portés avec conscience, et souffrance parfois, leur respectives singularités et le rejet qu’elles ont occasionné durant leurs adolescences et sur le cours de leur vie. Leurs désirs et leurs regards sur la mort, le temps, les guerres, leurs styles à oser dire le lien d’Eros et Thanatos, nous soutiennent tout particulièrement en ces temps d’épidémie où nous semblons tous enfin réaliser que vieillir et mourir relèvent de notre sort.

Plus que nous faire oublier le monde et notre temps, l’un et l’autre nous donnent le courage de le regarder. N’ayons pas peur des mots : deux poètes-philosophes qui, loin de nous faire planer, oublier le monde, nous rappellent ses merveilles.

« Je suis de la mauvaise herbe, brave gens... Et je me demande pourquoi, Bon Dieu. Ça vous dérange que je vive un peu. » - Georges Brassens, La mauvaise herbe, 1954 

Mise en scène : Serge Hureau & Olivier Hussenet [pour Le Hall de la chanson]
Direction musicale : Clément Caratini


Avec :
Chanteurs : Gabriel Acremant & Lucie Durand (issus du TÉC) , Alexandra Lacour & Arthur Goudal
(de l’Ensemble Justiniana), et Serge Hureau
Musiciens : Lionel Privat, Richard Dubelski, Clément Caratini
Direction technique et création lumières : Jean Grison
Création son : Nils Morin [pour Le Hall de la chanson]

 

Photos : Yves Petit

Production du volet "Trenet": Le Hall de la chanson
Coproduction du volet "Brassens" : Le Hall de la Chanson & Ensemble Justiniana (producteur délégué : Ensemble Justiniana - Compagnie nationale de théâtre lyrique et musical)

     

Partenariats : Théâtre Edwige Feuillère, Spedidam, Le jeune théâtre national 

Spectacle

Trenet, le revenant / Brassens, la mauvaise herbe

DU 6 AU 27 Nov. 2020

hall de la chanson

En raison des dernières mesures gouvernementales, nous vous informons que les horaires et tarifs des spectacles initialement prévus ont été modifiés, pour permettre à toutes et à tous de respecter le couvre-feu. Nous sommes notamment contraints de séparer le spectacle en deux.

 

Tarifs

Pour les 2 spectacles, le même jour :

Plein 18 € / Réduit 12€ / Solidaire 5€

Pour 1 spectacle (Trenet ou Brassens) :

Plein 13€ / Réduit 10€ / Solidaire 5€

 

Les spectacles se termineront à 20h pour chaque date, sauf à 20h15 le vendredi 27. Voici le nouveau programme des représentations :

 

Vendredi 6 novembre

18h30 Trenet, le revenant

 

Dimanche 8 novembre

16h Trenet, le revenant /  18h Brassens, la mauvaise herbe

 

Jeudi 26 novembre

18h30 Brassens, la mauvaise herbe

 

Vendredi 27 novembre

17h30 Trenet, le revenant / 18h45 Brassens, la mauvaise herbe 

 

Dimanche 29 novembre :

16h Trenet, le revenant