Accueil ressources

Entre arts et histoire : la chanson

« Entre arts et histoire : la chanson »
La chanson, point de rencontre des disciplines : éducation musicale, lettres, histoire-géographie, arts plastiques.

Journée de stage – formation continue organisée par Le Hall de la Chanson, centre national du patrimoine de la chanson, Le Rectorat (DAFPEN) de Toulouse et en collaboration avec le CRDP Toulouse.


LILY MARLENE, REGARDS CROISES DES 4 DISCIPLINES (éducation musicale, lettres, histoire et arts plastiques) sur une même chanson » : table ronde.
4 professeurs de l’académie de Toulouse (Mme Pascal Goday Ramos Professeur d’Éducation Musicale au Collège Lamartine, M. Jacques Boutin Professeur d'Arts Plastiques au lycée Saint Sernin, M. Jean-Luc Kpodar Professeur de Lettres au collège Zola, M. Laurent Lom Professeur d'Histoire Géographie au collège Pablo Picasso de Frouzins, se prêtent à l’exercice d’interprétation (15’ par professeur) sur la chanson Lily Marlène (Lili Marleen), avec les ressources propres à leur champ disciplinaire.

ATTITUDES, MENTALITES ET REPRESENTATIONS (conférence par Olivier Hussenet)
Esquisse d’une cartographie des rapports entre production/diffusion chansonnière et la pensée et les esthétiques de différentes époques en France. Les chansons, dans l’espace privé comme dans les lieux de représentation publics (les théâtres aussi bien que les institutions officielles) occupent une place spécifique : elles suscitent souvent une identification d’un grand nombre de personnes à travers l’expression pourtant singulière des artistes qui les écrivent et/ou les portent. Objets accessibles, faciles, qu’on s’approprie sans effort et presque à son insu, les chansons jouent ainsi le rôle d’accès, de porte ouverte sur le monde, de facilitateur. Elles sont le concentré, le précipité d’une époque, reflets aussi bien que facteurs de l’esprit du temps.

CHANSONS DE LA GRANDE GUERRE (conférence par Serge Dillaz)
L’étude de la production chansonnière pendant la Première Guerre Mondiale et des conditions de son interprétation (clandestinement parmi les soldats ou officiellement, dans les « beuglant » de l’arrière ou dans le cadre du théâtre aux armées, etc.) donne accès à l’expression forcée ou spontanée des divers (et divergents) sentiments des populations concernées (les poilus, celles et ceux de l’arrière, les dirigeants). Croisement entre des répertoires aux fonctions et contextes différents quoique contemporains : chansons officielles, chansons de cafés-concerts, chansons scolaires, chansons clandestines…

POESIE ET CHANSONS (conférence par Olivier  Hussenet)
Format mélodico-textuel, « la » chanson a partie liée avec la poésie. Des productions des troubadours et trouvères jusqu’à celles des slameurs sur musiques, en passant par les chansons du XVIe siècle, les mélodies et Lieder en « forme chanson » et les poètes mis en musique par Ferré ou Ferrat, il est important d’interpréter cette zone d’intersection qui constitue une part non négligeable du répertoire des chansons en France. Occasion également de saisir ce qui différencie poèmes et textes de chansons.

Accédez aux actes de la formation "Entre arts et histoire : la chanson"

Ressources

Entre arts et histoire : la chanson

journée de formation